Langage des signes pour bébé

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Étymologiquement, le mot "enfant" veut dire "celui qui ne parle pas"... Mais, faute de mots, la communication peut passer par les gestes. Un bébé qui réalise un signe de la main pour signaler à ses parents son besoin de boire, voilà qui facilite la compréhension et permet d'apporter une réponse adaptée !

Le recours au langage des signes pour communiquer avec les tout-petits se développe progressivement. Zoom sur cette communication qui facilite et agrémente la vie quotidienne des parents... et sûrement des petits !

Langage des signes pour bébé : un langage de transition

Des gestes au lieu des mots

Certains parents utilisent une version simplifiée du langage des signes employé par les malentendants pour communiquer avec leur enfant.

Cette méthode de communication est destinée aux petits en bas âge, entre 6 et 24 mois environ.

Les bébés apprennent à identifier, puis à utiliser, un ensemble de signes pour désigner les objets ou les actions du quotidien :

  • l'objectif est de proposer à son bébé un outil adapté à ses capacités pour exprimer ses besoins ;
  • ce principe part du constat qu'un tout-petit est capable de comprendre un ensemble de mots, bien avant de pouvoir les exprimer oralement ;
  • la maîtrise des gestes est plus aisée pour un jeune enfant que celle du langage verbal.

Une pratique née aux États-Unis

L'intérêt des signes pour communiquer avec les tout-petits a été perçu dans les années 1980, en parallèle, par :

  • Un étudiant, Joseph Garcia, qui fait le constat que les enfants de ses amis malentendants reproduisent les signes utilisés par les adultes pour communiquer, de façon spontanée, vers l'âge de 9 mois. Il consacre sa thèse à ce thème, puis lance le mouvement "Sign with your baby".
  • Une psychologue, Lina Acredolo, remarque que sa fille a inventé quelques signes pour communiquer. Avec sa collègue Susan Goodwyn, elles investissent le sujet et créent le programme "Baby signs".

Comment pratiquer ?

Il est essentiel d'avoir à l'esprit que cette pratique doit se mener sans pression, sans se fixer d'objectifs irréalistes et dans le respect de l'enfant. L'adulte propose un outil, dont l'enfant se saisit ou non :

  • La première étape consiste à sélectionner quelques mots, deux ou trois, qui semblent pertinents à apprendre au bébé comme "encore", ou" fini".
  • Il faut ensuite associer le mot à un signe facile à exécuter pour l'enfant et l'effectuer dès qu'il s'agit de réaliser l'action. Il existe des dictionnaires qui définissent pour les termes d'usage courant le geste à reproduire.
  • Au bout de quelques temps, l'enfant reproduira le geste de lui-même, spontanément, sans qu'il y soit contraint. Il est alors possible de lui enseigner de nouvelles associations mot/geste/action.

Avantages du langage des signes pour bébé

Le recours à un langage signé par le jeune enfant n'est pas associé à une acquisition plus tardive du langage parlé. Bien au contraire :

  • L'enfant développe des aptitudes à la communication, qu'il pourra mettre à profit dans les échanges oraux.
  • Dès qu'il y est prêt, utiliser un mot est bien plus rapide que signer... et l'un se substitue progressivement à l'autre !

Aider votre bébé à s'éveiller grâce à nos contenus !

  • La pratique du yoga maman-bébé est une excellente manière de se remettre en forme après son accouchement, de retrouver l'harmonie, et de vivre un moment précieux avec son petit. Ne vous en privez pas !
  • On trouve de très nombreuses marques et gammes de produits cosmétiques dédiés aux bébés. Mais, il suffit de lire les étiquettes pour se poser la question : les cosmétiques pour bébés sont-ils toxiques ?
  • Les échanges avec votre enfant commencent dès le deuxième trimestre de la grossesse. Alors, comment communiquer et faire réagir votre bébé in utero ? Stimulez votre bébé dès avant sa naissance !

Ces pros peuvent vous aider