Apprentissage de la marche

Sommaire

Maîtriser ses muscles, coordonner ses mouvements, déterminer sa trajectoire, contourner des obstacles... Pour un bébé, marcher n'est pas une tâche aisée ! Devant l'ampleur du défi, il est tentant pour tout parent d'aider son petit...

Mais, prudence... ! Il faut éviter de griller les étapes et lui laisser de l'autonomie, tout en l'entourant d'une présence bienveillante et en faisant confiance à la nature. Pour cela, suivons bébé pas à pas dans les grandes étapes de son apprentissage !

Grandes étapes de l’apprentissage de la marche : un cheminement complexe

La marche sollicite plusieurs parties du corps : le squelette, les muscles et le système nerveux. Son apprentissage représente pour un jeune enfant un long cheminement, qui débute dès ses premiers mois de vie.

Marche automatique

Un nouveau-né est en mesure d'effectuer des petits pas, soutenu par le médecin qui teste ses aptitudes motrices.

Étapes préalables à la marche

Les capacités motrices du tout-petit se mettent en place graduellement, étape par étape. Si l'âge auquel elles se produisent est variable, la séquence est généralement identique d'un enfant à l'autre :

  • Allongé sur le dos, le bébé fait bouger ses bras, joue avec ses mains, relève ses jambes...
  • Il cherche ensuite à se mettre sur le côté, pour saisir un objet placé à proximité ou se tourner vers son parent allongé près de lui.
  • Puis il se retourne complètement pour se retrouver sur le ventre. Il se soulève en se redressant sur ses avant-bras.
  • Le temps des déplacements est venu ! Il rampe, habituellement en avant.
  • Il acquiert ensuite la capacité à s’asseoir seul et découvre la position du quatre-pattes. Au gré de ses expérimentations, il constate qu'il peut avancer par ce biais.

Se redresser : un défi !

Lorsque l'enfant évolue librement, à quatre-patte ou d'une autre manière, il va rapidement chercher à se hisser pour se placer en position verticale, en s'accrochant à différents supports (canapé, fauteuils...).

Sa progression est alors la suivante :

  • Il se déplace ensuite latéralement, en se tenant des deux mains à son support et en faisant glisser ses pieds.
  • Il prend peu à peu de l'assurance, et ne s'aide plus que d'une main. Puis il se lâche complètement, apprenant ainsi à gérer son équilibre seul.
  • Il esquisse ses premiers pas, et si la démarche est hésitante au début, elle s'affirme rapidement !

Grandes étapes de l’apprentissage de la marche : cas du trotteur

Le trotteur est un dispositif à roulettes dans lequel l'enfant est placé debout, supporté par un siège. Il peut ainsi se déplacer en donnant des impulsions avec ses pieds.

S'il peut distraire le bébé pendant quelques temps, il ne l'aide en rien à acquérir la marche. Les conditions offertes par ce matériel sont assez éloignées du contexte réel de l'exercice : jambes écartées, soutien...

Sécurisez l'apprentissage de la marche grâce à nos contenus !