Garde enfant pendant le week-end

Sommaire

Si vous travaillez les week-ends, il peut devenir nécessaire de trouver une garde d'enfant pour week-end. Pour cela, il vous faut définir vos besoins face à une embauche non dénuée de contraintes.

Garde d'enfant week-end : définir ses besoins

Il y a un réel boum des emplois familiaux. L'embauche de nounous est en progression constante. Les parents ont donc de plus en plus besoin d'aide pour assurer la garde d'enfant le week-end.

Mais le terme « nounou » est très vague. La garde d'enfant week-end peut se présenter sous plusieurs formes :

Chaque métier, ou type de garde d'enfant week-end, possède ses avantages comme ses inconvénients. Même s'ils ont pour point commun de garder les enfants, leurs méthodes et leurs caractéristiques ne sont pas identiques.

Garde d'enfant week-end : de fortes contraintes

La garde d'enfant le week-end est soumise à de nombreuses contraintes. Lors de l'embauche d'une garde d'enfant week-end, les parents doivent répondre à beaucoup de formalités juridiques et administratives. L'embauche est soumise à différentes administrations comme :

  • la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) ;
  • l'URSSAF (Union de Recouvrement), s'occupant des cotisations sur salaires ;
  • si besoin, l'ambassade ;
  • la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) ;
  • la Direction Départementale du Travail et/ou l'Inspection du travail.

Ces diverses déclarations servent à définir le futur statut entre les parents et la garde d'enfant le week-end :

  • La garde d'enfant week-end devient salariée.
  • Les parents prennent le statut d'employeur.
Lire l'article Ooreka

Garde d'enfant le week-end : le choix d'une baby-sitter

Le choix d'une baby-sitter pour la garde d'enfant le week-end confère aux parents le statut de particulier employeur. En effet, la baby-sitter est employée dans les conditions du salariat.

Employer une baby-sitter peut être une solution adéquate pour la garde d'enfant le week-end. Mais, le plus souvent, la solution de l'embauche d'une baby-sitter n'est une bonne solution qu'à court terme.

  • En effet, contrairement à une assistante maternelle ou une garde d'enfant à domicile, être baby-sitter n'est pas un métier en soi. Il s'agit le plus souvent de petits jobs pour les étudiants.
  • La baby-sitter est libre, suivant l'évolution de sa situation, de quitter son poste sans raison particulière d'un mois sur l'autre. Son contrat ne correspond qu'aux heures qu'elle effectue. C'est rarement un contrat à durée indéterminée.
Lire l'article Ooreka