Trouver une nourrice

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Trouver une nourrice : recruter avec méthode en respectant plusieurs étapes.

Trouver une nourrice

Le recrutement d'une nourrice est une tâche difficile. Il existe en effet, surtout dans les grandes métropoles, un déséquilibre constant entre offre et demande : beaucoup de parents sont demandeurs, peu de personnes sont disponibles pour garder leurs enfants.

Pour trouver une nourrice, il faut donc procéder avec méthode. Cette méthode doit prendre la forme d'une véritable procédure de recrutement comportant six étapes.


Au terme de cette procédure, les parents procèdent à embauche et acquièrent la qualité de « particulier employeur ».

1. Analyse du besoin à satisfaire et du profil de nourrice recherché

Pour savoir qui chercher, les parents doivent savoir pourquoi.

La recherche de la future nourrice intègre une première phase de réflexion. Les parents doivent déterminer ce dont ils ont besoin, et le profil de nourrice susceptible de correspondre à ce besoin afin de le satisfaire.

Deux paramètres essentiels : les enfants et le nombre d'heures de garde.

Être nourrice signifie avoir l'aptitude à gérer certaines contraintes tenant :

  • aux enfants confiés : nombre, âge, caractère difficile ou non, état de santé habituel, faculté à demeurer seul(s) ou au contraire à être entouré(s) de plusieurs autres enfants (sociabilité), faculté à bien supporter ou non la rupture d'avec les parents (autonomie) ;
  • à l'absence des parents : durée et fréquence/jour, semaine et mois, avec ou sans imprévus dans l'emploi du temps notamment en raison de la profession exercée.

La détermination du profil de nourrice recherché

Il est pertinent de recourir à une grille d'analyse rapprochant contraintes et responsabilités liées à la garde des enfants et qualités exigées de la nourrice.

Qualités de la nourrice Expérience auprès des enfants Organisation et rigueur Gestion des imprévus Disponibilité et patience
Enfants confiés
Âge < 4 ans ++ + + +
> 4 ans + +
Nombre 1 +
> 1 ++ ++ + +
Caractère Facile +
Difficile ++ ++
Santé Normale
Fragile ++ + + +
Sociabilité Bonne +
Difficile ++ +
Autonomie Bonne +
Faible ++ + ++
Parents
Absence < 4 h/J
> 4 h/J ++ + + +
Imprévus Rares +
Nombreux + +++ +

À noter : plus les contraintes à gérer sont nombreuses, et plus le profil requis doit additionner de qualités professionnelles (désignées par des +) afin d'y répondre positivement.

2. Faire le budget de la recherche et du coût salarial de la nourrice

Bien recruter prend du temps, faire garder ses enfants coûte cher.

Le recrutement d'une nourrice amène également les parents à réfléchir aux coûts et aux moyens dont ils disposent ou peuvent disposer pour y répondre.

Évaluation prévisionnelle du temps à consacrer au recrutement

La recherche d'une nourrice nécessite d'avoir à questionner, investiguer, passer des coups de téléphone et mener des entretiens.

Ceci peut prendre plusieurs heures par jour, pendant plusieurs jours de suite voire semaines, notamment dans les grandes métropoles, là où la demande excède l'offre.

À noter : dans certains cas (embauche d'un mineur, appel aux services d'un étudiant étranger), la recherche se double du respect de formalités administratives ; ceci allonge d'autant le temps à y consacrer, l'on passe parfois du simple au double.

Évaluation prévisionnelle du coût d'une nourrice

Normalement, les tarifs des nourrices dépendent de rémunérations minimales fixées par une convention collective.

Cependant, c'est la loi du marché qui s'applique dans les zones géographiques où l'offre est très inférieure à la demande :

  • Île de France, particulièrement dans les Hauts-de-Seine,
  • PACA,
  • Grandes métropoles régionales et leurs banlieues : Lyon, Nice, Toulouse, Bordeaux, Lille, Nantes, Montpellier, etc.

Exemple : pour les assistantes maternelles de ces zones, les tarifs mensuels varient, en moyenne, entre 700 et 1 000 €, avec des pointes à 1 500/2 000 € (Hauts de Seine).

Recensement des ressources financières disponibles

Recruter se traduit, au final, par un engagement contractuel qui dure plusieurs mois voire des années. Pendant tout ce temps, il faudra obligatoirement verser un salaire à la nourrice et payer des charges sur ce salaire.

Par conséquent, les revenus des parents doivent et devront toujours être :

  • réguliers,
  • assurés,
  • suffisants.

Bon à savoir : des aides financières permettent de compléter les revenus des parents afin de faciliter l'embauche des nourrices.

3. Organisation de la recherche pour trouver une nourrice

Le recrutement est une opération d'investigation mais également de communication.

Les parents devront recenser tous les moyens de recherche dont ils disposent puis les utiliser. Ils pourront avoir à rédiger une petite annonce et la rendre publique.

Les moyens permettant de trouver une nourrice

Les parents peuvent :

  • activer leur réseau de connaissances et profiter du « bouche-à-oreille » ;
  • s'adresser au Relais assistante maternelle (RAM), à la PMI (Protection Maternelle et Infantile) ou au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de leur secteur ;
  • s'adresser aux structures dédiées au recrutement (Pôle Emploi) ;
  • se servir d'Internet et des journaux de petites annonces ;
  • se tourner vers leur milieu professionnel (entreprise et comité d'entreprise).

Les Centres Communaux d'Action Sociale des mairies, les services de la Protection Maternelle et Infantile des conseils généraux et les Relais Assistantes Maternelles des Caisses d'Allocations Familiales tiennent à disposition des parents demandeurs des listes de nourrices disponibles.

Des associations font de même sur Internet :

  • www.bebe-annonces.com ;
  • www.bebe-nounou.com ;
  • www.assmat.com ;
  • www.particulieremploi.fr ;
  • www.assistante-maternelle.biz ;
  • www.petitestetes.com ;
  • www.assistante-maternelle.org.

La petite annonce mise en ligne ou à paraître

En plus de la recherche directe, notamment si elle est infructueuse, les parents peuvent utiliser le système de la petite annonce dans l'espoir d'avoir des réponses.

Ils devront apporter le plus grand soin à sa rédaction en :

  • détaillant les qualités professionnelles voulues chez la nourrice ;
  • indiquant la date souhaitée de prise de fonctions par la nourrice ;
  • spécifiant clairement l'importance des horaires et de leur amplitude si les parents ont des obligations professionnelles astreignantes.

Attention : Le contenu de la petite annonce ne doit pas comporter de mentions discriminatoires relatives à l'origine, à la nationalité, à l'âge, à la taille, au poids, au sexe, etc. De plus, les indications relatives au salaire ou à la durée du contrat engagent les parents.

4. Sélection des profils sur CV

Les parents doivent réclamer un CV écrit pour bien analyser les profils.

Les parents ne doivent pas hésiter à réclamer un CV écrit aux candidates. Seul un écrit permet une visualisation ainsi qu'une traçabilité des informations qui y sont reportées.

L'examen du CV

Le document doit être analysé de deux façons :

  • son contenu doit fournir une parfaite identification des qualifications et expériences de la candidate à la fonction de nourrice ;
  • sa présentation peut révéler des traits de la personnalité de la candidate, notamment en mettant, ou non, en exergue des qualités de soin et de rigueur (attendues également dans la surveillance des enfants).

Vérifier l'adéquation entre besoins des parents et profil de la nourrice

Le tri des CV permet de sélectionner les personnes que les parents auditionneront en entretien d'embauche.

Pour cette raison, les informations qu'il comporte seront comparées avec la grille d'analyse recensant les qualités attendues de la part de la candidate à la fonction de nourrice.

5. L'entretien d'embauche de la nourrice

L'entretien d'embauche constitue le moment-clef de la procédure de recrutement de la nourrice.

Seul un dialogue en face à face offre aux parents la possibilité de sentir et ressentir si le courant passe avec telle ou telle personne susceptible de devenir leur nourrice.

Ne pas hésiter à tenir des entretiens d'embauche au domicile des candidates

Si les parents envisagent de confier leurs enfants à une nourrice qui les accueillera chez elle, l'entretien d'embauche leur fournit l'occasion de visiter son domicile.

De la sorte, ils pourront vérifier si le futur cadre destiné à accueillir leurs enfants correspond à leurs attentes, notamment en matière d'hygiène et d'environnement.

Mener un entretien d'embauche

La réussite d'un entretien d'embauche est conditionnée par :

  • la pertinence des questions posées par les parents ;
  • la parfaite consignation écrite des réponses données par la nourrice ;
  • la qualité des observations (dont celles visuelles) opérées par les parents.

Il est fortement indiqué d'utiliser un questionnaire/compte-rendu.

Quelques conseils pour réussir un entretien d'embauche :

  • le mieux est de le mener à deux, pour pouvoir confronter les impressions, d'une part, et parce que, quand l'un parle, l'autre peut observer tranquillement ;
  • il faut prendre en compte non seulement ce que la personne dit, mais aussi ses attitudes, son environnement et tout ce qui peut révéler son caractère et ses qualités professionnelles ;
  • il est conseillé de demander à la candidate ses références et, si elle l'accepte, d'appeler ses anciens employeurs pour leur demander leur avis.

6. Le choix de la nourrice et la signature d'une promesse d'embauche

Choisir « sa » nourrice revient à conclure un contrat, ce qui nécessite une réflexion avant tout engagement définitif.

La procédure de recrutement de la nourrice s'achève par un accord commun, le plus souvent verbal, entre parents et candidate retenue.

Les parents peuvent avoir intérêt à matérialiser cet accord par le biais d'un écrit.

S'accorder un délai avant de choisir

De par leur choix, les parents vont devenir « particulier employeur ». Ceci implique des responsabilités et des obligations dont celle financière du paiement du salaire et des charges.

Pour cette raison, les parents doivent choisir :

  • sans précipitation,
  • avec discernement au terme d'une prise de recul.

Pourquoi signer une promesse d'embauche ?

Cela permet de « fixer » l'accord de la nourrice et de s'assurer qu'elle tiendra son engagement.

La promesse a valeur de contrat et comporte des indications que l'on retrouve, ensuite, dans le contrat de travail lui-même : nombre d'enfant(s) gardé(s), volume des heures de garde, répartition des heures sur la journée, la semaine, le mois, lieu où les enfants sont gardés, rémunération...

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Vous cherchez une garde d'enfants ?

Vous frappez à la bonne porte !

Trouvez un prestataire qualifié et compétent pour la garde de vos enfants.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !